Document Type

Article

Date of Original Version

6-7-2013

DOI

10.1080/09639489.2013.776735

Abstract

A comparison of feature-length French téléfilms (made-for-television films) whose narratives are constructed from the point of view of Maghrebi-French women reveals a striking similarity: the significance of the interconnected themes of sexuality, gender, and traditions associated with Maghrebi Muslim cultures. Through an analysis of the treatment of virginity, marriage, and exogamous relationships – relationships between Maghrebi-French women and men who are not Muslim – in téléfilms by directors such as Miguel Courtois, Rachid Bouchareb, Rachida Krim, and Yamina Benguigui, this article examines the extent to which French téléfilms can be seen to challenge dominant paradigms about Maghrebi-French women in France, and in particular the notion that they are victims of a patriarchal Arab Muslim culture due to their gender and/or agents of revolt against oppression. It will also consider the influence of the articulation of these themes on the representations of Maghrebi families in France. This study will argue that while the main source of conflict between Maghrebi-French women and their parents lies in questions relating to sexuality, gender, and tradition, these themes are in fact reconfigured in key ways in téléfilms broadcast since 2005. This shift results in a more nuanced and less critical portrayal of the Maghrebi family and opens new space in the narratives, which is devoted to other matters of importance to people of Maghrebi descent in France, such as (un)employment, socio-economic disparity, and discrimination.

Une comparaison des téléfilms français dont les protagonistes sont des femmes issues de l'immigration maghrébine révèle des points communs notables, en particulier la place centrale donnée aux questions liées à la sexualité, au genre (gender), et aux traditions associées aux cultures maghrébines et/ou musulmanes. À travers une analyse du traitement de la virginité, du mariage, et des couples exogames (des couples formés par des femmes d'origine maghrébine et des hommes non musulmans) dans des téléfilms de Miguel Courtois, Rachid Bouchareb, Rachida Krim, et Yamina Benguigui, cette étude se propose d'examiner dans quelle mesure les téléfilms français remettent en question certaines idées reçues sur les femmes issues de l'immigration maghrébine en France – notamment l'idée que celles-ci sont victimes d'une culture patriarcale ou bien se révoltent contre l'oppression. Cette analyse tiendra compte par ailleurs des conséquences de l'articulation de ces problématiques sur les représentations des familles d'origine maghrébine dans les téléfilms. Bien que la sexualité, le genre, et les traditions associées aux cultures maghrébines et/ou musulmanes constituent la base des conflits entre les femmes franco-maghrébines et leurs parents, nous verrons qu'un changement important apparaît dans le traitement de ces problématiques dans les téléfilms sortis depuis 2005. Il s'agit de représentations plus nuancées et moins sévères des familles maghrébines d'une part, et de récits qui traitent d'autres questions d'importance chez les jeunes d'origine maghrébine en France, telles que le chômage, l'inégalité socio-économique, et la discrimination, d'autre part.

Share

COinS